L’hiver étant terminé, nous attendons tous avec impatience l’arrivée des belles journées estivales ensoleillées. Les amoureux des huiles essentielles devront cependant faire attention de ne pas utiliser celles qui ne font pas bon ménage avec le soleil.

Les huiles essentielles dites photosensibilisantes seront donc à éviter avant une exposition au soleil puisqu’elles peuvent provoquer de fortes réactions cutanées telles des rougeurs, des brûlures d’intensité variable, des taches brunes ou claires (très difficiles à faire partir), des cloques, une dépigmentation de la peau parfois irréversible et même, dans certains cas,  le cancer de la peau.

En effet, ces huiles essentielles rendent l’épiderme plus vulnérable aux rayons UV si l’on s’expose au soleil ou à d’autres sources de rayons UV (des lampes à bronzer par exemple). Il est donc important d’attendre 8 à 12 heures après l’application de ces huiles essentielles (ou de toutes crèmes ou produits corporels en contenant) avant de s’exposer au soleil. Il sera alors préférable d’utiliser les huiles essentielles photosensibilisantes en hiver, en soirée ou avant d’aller au lit.

La réaction phototoxique est généralement causée par les furocoumarines qui sont souvent présents particulièrement dans les zestes d’agrumes. Voici donc les huiles essentielles photosensibilisantes par ordre décroissant de phototoxicité:

-Verveine (Lippia citriodora) ++++

-Bergamote (Citrus aurantium ssp. bergamia) ++++

-Cumin (Cuminum cyminum) +++

-Angélique (Angelica archangelica), racine et semence +++

-Citron (Citrus limonum zeste) ++

-Lime (citron vert) (Citrus x aurantiifolia) ++

-Orange amère zeste (Citrus aurantium ssp aurantium ) ++

-Pamplemousse (Citrus paradisii zeste) ++

-Clémentine zeste (Citrus clementina)

-Céleri (Apium graveolens)

-Khella (Ammi visnaga)

-Livèche (Levisticum officinalis)

 

Il y a des exceptions. Bien que les huiles essentielles ci-après contiennent des furocoumarines, elles ne sont pas considérées comme phototoxiques en raison de leur faible pourcentage :

-Mandarine (Citrus reticulata zeste)

-Orange douce (Citrus sinensis zeste)

-Yuzu (Citrus junos)

Avec ces informations, vous pourrez utiliser les huiles essentielles de façon sécuritaire lors des journées estivales ensoleillées tout en profitant de leurs bienfaits.

Marie-Claire

 

Source: Institut d’aromathérapie scientifique

Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires et diplômée en hypnose holistique et en aromathérapie, Marie-Claire aime partager ses connaissances et ses expériences afin de permettre aux autres de retrouver leur liberté d’action et leur autonomie face à leur bien-être. Sa devise? Un pas à la fois. C’est une façon d’aborder les changements à apporter dans sa vie avec plus de légèreté. Cela permet de trouver le chemin du mieux-être à son propre rythme sans pression.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

INFOLETTRE

Pour connaître les prochaines activités et lire les articles de blogue, abonnez-vous à l'infolettre. Nous traiterons votre adresse courriel avec respect.
Courriel
Prénom

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?